La charte du site Notre équipe Plan du site Nous joindre Ecrire, participer Liens

CONTRE TOUTES LES DOMINATIONS

DecorationEspaces

DecorationThèmes

DecorationPenser par soi-même

DecorationFils rouges

DecorationPublications

DecorationChronique

Imprimer cet article

Société

Noël une fois l’an, c’est encore trop !

La réjouissante prose de Jeanne Folly (1), ex-« experte… très experte ! » comme on n’en croisera jamais dans les tribunaux des délires moins flagrants, a ravivé mes souvenirs d’une récente chronique sur France-Info de la psychanalyste Claude Halmos (2).

Celle-ci, dans un conformisme plus que flagrant, y faisait l’éloge du Père Noël : « (…) mais croire au Père Noël, c’est du rêve, de la magie, du plaisir ! », le tout à partir d’une simple représentation de l’amour des parents.

Et si ce n’était qu’un bénéfice supplémentaire, un des aménagements de la consolation majeure que constitue l’enfant pour nombre de parents face à la réalité qui « nous inflige trop de peines, de déceptions, de tâches insolubles »(S. Freud) : mettre en scène la réalisation fugace du rêve débile du Bonheur projeté sur les ‘tits n’enfants ?

Et s’identifier au ‘tit n’enfant "avec des étoiles dans les yeux" ? Et croire à la magie, au leurre, à l’illusion, au lieu d’œuvrer à changer les choses ?

Pitoyable magie payée au prix cher !

Ou comment les générations restent éternellement prises dans les mêmes enfantillages… pour adultes. Car au bout du compte ce qui est devenu un culte païen sert avant tout la névrose collective adulte.

Les véritables croyants au Père Noël sont les adultes, c’est une évidence qu’il n’est pas inutile de rappeler.

Assurément, cela participe d’une belle éducation ! Les enfants ne sont-ils que temps de cerveau disponible à toutes les niaiseries organisées par les soi-disant adultes ? Gobez, chères têtes blondes, vous n’en serez que plus aptes à tolérer tous les pouvoirs qui s’exercent et s’exerceront sur vous et à en faire vôtres quelques miettes…

Enfants, nul besoin d’artifices pour que naissent des étoiles dans nos yeux, pour rire ensemble. Pour que vive cette magie-là ! dans un monde qui n’a rien de magique, mais qui produit du consolatoire à s’en overdoser…

(1) « Noêl, c'est pas un cadeau », SINE HEBDO n°68, 23 dec 2009.

(2) « Est-il bon de croire au Père Noêl ? », chronique "Savoir être", 19 dec 2009.