La charte du site Notre équipe Plan du site Nous joindre Ecrire, participer Liens

CONTRE TOUTES LES DOMINATIONS

DecorationEspaces

DecorationThèmes

DecorationPenser par soi-même

DecorationFils rouges

DecorationPublications

DecorationChronique

Imprimer cet article

Justice - Prison

Le contrôleur général Delarue au rapport

Aujourd’hui, présentation du deuxième rapport annuel du contrôleur général des lieux de privation de liberté.

Qui déclare sur France-Info : « Ce qui nous a intéressés nous, c’est au fond : est-ce qu’on y vit HEUREUX là-dedans ? »

Il s’agit bien sûr d’un euphémisme, le cher contrôleur ayant la pudeur de ne pas appeler le désespoir par son nom. Mais le procédé rhétorique n’est pas sécurisé : le sens s’évade. Il nous fait entendre l’impossibilité de concevoir la barbarie présente dans l’acte d’emprisonner. Et sur un autre registre, il révèle une tentative – une de plus – de réactiver le fantasme d’une prison digne et humaine qui sommeille en de nombreux administrés progressistes…

Un peu plus loin, le même personnage : « Je dois rendre l’HOMMAGE au gouvernement qu’il est attentif. » Là il assure que ce nième rapport carcéral est de la plus grande utilité. Qui oserait en douter ? Au fait, M. le contrôleur général, êtes-vous revenu à la maison d’arrêt de Villefranche-sur-Saône constater la disparition des grillages aux fenêtres, selon les recommandations que vous aviez proférées l'an dernier avec tant d'insistance ?(1)

Allez, salut Delarue ! À l’année prochaine, où ton rapport constatera que cela va encore un peu plus mal dans les prisons françaises mais que ça aurait pu être pire…

Avec toute la dignité et l'humanité qui conviennent,

1 Lire sur ce site "Contrôleur des prisons : recommandations quant à la gestion du désastre", 18 janvier 2009