La charte du site Notre équipe Plan du site Nous joindre Ecrire, participer Liens

CONTRE TOUTES LES DOMINATIONS

DecorationEspaces

DecorationThèmes

DecorationPenser par soi-même

DecorationFils rouges

DecorationPublications

DecorationChronique

Imprimer cet article

Justice - Prison

Partie en cavale

Quand on naît au monde avec deux prénoms en guise de patronyme, c'est soit tout bon, soit tout mauvais, et ce sans notion du bien ou du mal. Il y a Guy George, Emile Louis etc., et à l'autre extrême Victor Serge, Marius Jacob et Catherine Charles. Cette dernière, Lady Catherine, ne nous a pas quittés, elle n'est pas décédée... Non. Le 9 mars, elle est morte, tout simplement. Après un long combat, une lutte de femme, un engagement de mère pour ses fils Cyril et Christophe Khider : deux hommes emprisonnés, et derrière eux 64 000 prisonniers, femmes, hommes et enfants. Elle était la mère, la diva et "la sainte" de toutes et tous. Catherine n'appartenait à aucune chapelle. Pour cette raison simple : lorsque l'on est soi-même une cathédrale, on ne fait pas partie d'une chapelle. Elle était et elle est mon amie ! Battante, chiante, galère, bref... un être humain existant. Non pas quelqu'un qui vivait, mais une vraie personne qui existait. Elle s'est battue avec et pour les familles de prisonniers, et aussi pour ceux de l'ombre...

Ce petit mot en hommage à Catherine, pour lui souhaiter bon voyage, et que le patron des voyageurs te protège. Ce patron, saint Christophe, tu as vu, ma pote, il a le même nom que ton fils ! Avec tout mon amour et mon amicale fraternité.

Texte paru à l'origine dans le journal CQFD N°88 – avril 2011