La charte du site Notre équipe Plan du site Nous joindre Ecrire, participer Liens

Philosophie politique

Un oxymore nécessaire ; depuis Platon, on sait en effet que philosophie et politique entretiennent un différend essentiel - celui-là même dont meurt Socrate. Ce sont là en effet des domaines de rationalité, des formes d'investissement qui manifestent à chaque instant leur hétérogénéité. Mais, d'un autre côté, la philosophie est constamment sommée de faire face à l'actuel, et l'actuel est essentiellement politique ; il faut donc bien qu'existe quelque chose comme une "philosophie politique", qui arrache la philosophie à ses exercices narcissiques et à ses lourdes digestions, qui l'engage...

CONTRE TOUTES LES DOMINATIONS

DecorationEspaces

DecorationThèmes

DecorationPenser par soi-même

DecorationFils rouges

DecorationPublications

DecorationChronique

Maux de la démocratie, démocratie prise au mot

Alors que le fossé entre intentions démocratiques et réalités institutionnelles s’est considérablement creusé aux yeux de tous, faut-il proposer une refondation de la démocratie ou abandonner le mot ? Approche critique de La démocratie, un livre passionnant du philosophe Alain Brossat.

Lire la suite

Nietzsche à propos du travail

On se rend maintenant très bien compte, à l'aspect du travail – c'est-à-dire de ce dur labeur du matin au soir – que c'est là la meilleure police, qu'elle tient chacun en bride, et qu'elle s'entend vigoureusement à entraver le développement de la raison, des désirs, du goût de l'indépendance. Car le travail use la force nerveuse dans des proportions extraordinaires et la soustrait à la réflexion, à la méditation, aux rêves, aux soucis, à l'amour et à la haine, il place toujours devant les yeux un but minime et accorde des satisfactions faciles et régulières. Ainsi une société où l'on travaille sans cesse durement jouira d'une plus grande sécurité : et c'est la sécurité que l'on adore maintenant comme divinité suprême. (Aurore, livre III, §173, Les apologistes du travail)

Lire la suite

Alain Brossat : « La culture est devenue un moyen de gouvernement parmi d’autres »

S’il y a une notion que se plaît à défendre – avec tambours et trompettes – l’ensemble des acteurs et décideurs de la démocratie française contemporaine, c’est bien celle de culture. À droite, à gauche, dans les colonnes des hebdomadaires de la gauche molle ou dans celles des quotidiens de la droite dure, le refrain est le même : la culture (vaste entité molle jamais réellement définie) est par définition positive, porteuse d’espoir, de changement, d’amélioration. Il en faudrait toujours plus, partout, tout le temps. Si bien qu’on n’interroge finalement très peu cette idée de « tout-culturel » et ses répercussions sociales ou politiques. Œillères. Comme l’écrit Alain Brossat : « Les préjugés qui nous portent à voir la culture comme un domaine élevé et une instance salvatrice sont si puissants qu’on conçoit difficilement que la culture est désormais bel et bien enracinée au cœur des dispositifs biopolitiques. »

[...]

Lire la suite

Solides racines et rêves ardents

Ancien ministre de la Fonction publique et des Réformes administratives, Anicet Le Pors traite avec passion des grandes questions de l’Etat et du service public, de la démocratie et de l’avenir du combat pour la transformation de la société. Entretien à partir de son livre, stimulant pour les débats sur l’alternative politique et sur la refondation d’une perspective émancipatrice, Des racines et des rêves (paru en 2010).

Lire la suite

Retour sur l’« incident » de Tarnac

Texte de l’intervention d’Alain Brossat au colloque “Lois anti-terroristes 25 ans d’exception – Tarnac, un révélateur du nouvel ordre sécuritaire”, le 18 octobre 2010.              •••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Dans nos sociétés, l’art de gouverner tend de plus en plus à se rabattre sur celui de « raconter des histoires » - l’expression devant être entendue ici dans son double sens. Je m’explique. Il [...]

Lire la suite

"De la critique" : un ouvrage de Luc Boltanski

Dans ce «précis de sociologie de l’émancipation» (intitulé du sous-titre de l’ouvrage), Luc Boltanski s’attache à comparer les deux orientations de la sociologie en France depuis quarante ans : la sociologie critique, qui doit beaucoup à Pierre Bourdieu, et la sociologie pragmatique de la critique, que l’auteur a fortement contribué à forger dans les années 80 et 90.

Lire la suite

Badiou contre Finkielkraut ou le crépuscule d’un réactionnaire

Paru ces jours-ci, L’explication (Editions Lignes) montre que derrière la vacuité des thèses ultra-médiatisées des réactionnaires se cachent des contradictions insurmontables, que les partisans de l’émancipation ont tout à gagner à mettre à jour pour aiguiser leurs propres propositions.

Lire la suite

Daniel Bensaïd, portrait du militant en philosophe

L'échange que l'on va lire, qui nous est transmis par Alain Brossat, avait été préparé à l'origine pour la revue Lignes, à la demande du directeur de celle-ci, Michel Surya. Il devait trouver place dans un numéro à paraître, consacré au philosophe marxiste Daniel Bensaïd, récemment disparu. Le ton de l'hommage convenu s'effaçant dans ce texte devant celui de la critique politique, il a été rejeté...

Lire la suite

Le communisme de Zizek face au train de l’histoire

Dans son nouveau livre Après la tragédie, la farce! (éditions Flammarion), Slavoj Zizek traite des fondations et des stratégies du combat pour l’émancipation, à partir de la critique des illusions éco- et socio-capitalistes.

Lire la suite

Des gouvernants qui soignent leur image en augurant le pire

Face au risque de crise sanitaire mondiale, quelle marge d’intervention politique ?

Lire la suite

DecorationA lire

DecorationArchives de la rubrique

DecorationBibliographie